, , , , , , ,

Givre et Nature, un duo enchanteur

Landart06-PA-Cholonge Givre 1

Givre et nature, une vraie découverte pour moi !

Habitant sur le littoral méditerranéen où nos jardins plantés d’agrumes et d’espèces souvent venues des bords de Méditerranée ou des tropiques ne connaissent que très rarement les gelées, j’ai été émerveillée en découvrant l’œuvre artistique de la météo hivernale de l’Isère.

landart06 IMG_9882

Dans le Vercors, au bord des sentiers, le brouillard nocturne, conjugué au froid, favorise la formation du givre sur la végétation.

landart06 IMG_9892Selon les endroits, malgré le soleil, le givre persiste sur les plateaux battus par les vents.  Par ces journées où le thermomètre ne dépasse pas zéro degré, peu de promeneurs se hasardent à aller flâner dans la nature.

Pourtant, celui qui ose est récompensé par le spectacle merveilleux de la campagne figée par le givre, au milieu de décors aussi lumineux que féeriques.

Dans les montagnes, les arbres peuvent garder leur parure hivernale des journées entières, avec d’incroyables effets de couleurs et de matières.

En me promenant, j’ouvrais grand mes yeux pour admirer un monde de cristaux en forme de pointes, de plumes ou d’écailles. Le givre s’était figé dans la direction du vent.

landart06 IMG_9913

landart06 IMG_9961

 

Les feuilles, brins d’herbes, ou rameaux se découvraient hérissés d’aiguilles de glace.

La découverte du givre et de son œuvre artistique a été pour moi quelque chose de fabuleux.

Comme un petit enfant, je n’en « perdais pas une miette » !

 

Alors, vous allez me demander : hormis de profiter des magnifiques paysages, est-ce envisageable de faire du land art par une telle température ?

Je dois avouer que je me suis fait un peu violence pour oser sortir mes mains, lovées bien au chaud dans les poches de ma doudoune. Malgré le vent, comment résister à l’envie de créer dans un tel décor surréaliste ?

Mais il fallait aller vite car au bout de quelques secondes, mes doigts se figeaient et l’onglée commençait à se faire vraiment douloureuse…

Landart06-PA-Cholonge Givre 1Je saisis un caillou à l’allure de champignon et choisis de le déposer sur un bout de bois triangulaire et carbonisé trouvé devant la bergerie, sans doute le reste d’un feu de bivouac. Ravie du résultat je me lançais à mettre d’autres cailloux en scène pour ne pas faire de jaloux !

Landart06-PA-Cholonge Givre 2

Mais très vite mes doigts ne pouvaient plus saisir la moindre pierre et, à mon grand regret, je dus achever ici mon instant créatif pour reprendre mon chemin.

En redescendant, j’admirais le spectacle du givre.

Des habits de saison plein de paillettes pour ces baies si colorées…  landart06 IMG-20181231landart06 IMG_9955

 

… et un peu de sucre glace pour les chardons !

Au bord des chemins, arbres, herbes, baies et rochers habillés de lichen jaune d’or étaient recouverts d’un voile transparent qui avait emprisonné de véritables trésors.

landart06 IMG_20190103_102136

La nature était figée dans un écrin de cristal et en observant de près j’apercevais de fines bulles d’air argentées.

De retour au chaud, à la maison, j’eus envie de poursuivre mon expérience de la glace en remplissant un petit bac à glaçons que je déposais soigneusement, devant ma porte pour la nuit.

Le lendemain, quelques essais d’empilements sur un rocher ont prolongé mon aventure glaciaire.

landart06 IMG_20190102_105640landart06 IMG_20190102_105230_001

Alors, OUI il faut être un peu « givré » pour oser pratiquer le land art par des températures négatives. Cependant, au-delà de la pratique du land art, il y a un immense plaisir à savourer la beauté de ces paysages hivernaux, mais aussi leur calme et leur sérénité.

Alors, enfilez vos chandails et coupe-vents, chaussez vos godillots et partez à la découverte du manteau blanc et des cristaux !

landart06 IMG-20181231-WA0000Non, ceci n’est pas la lune, mais le soleil en Isère, par -6 degrés à 11h du matin !

Merci Nicolas, mon époux et mon photographe particulier, pour ton travail d’observation et pour les merveilleuses photos qui « rafraîchissent » cette newsletter.

Très belles créations à tous !

 

Promenez-vous sur le site www.landart06.fr

Si vous souhaitez lire les articles de mes précédentes newsletters, cliquez ici sur ma page « blog et mots doux ». N’hésitez pas à laisser un commentaire. Je serai heureuse de connaître vos impressions et vous m’aiderez ainsi à améliorer ce site internet.

Découvrez les bienfaits du land art. Ici quelques conseils sur les éléments à utiliser et sur la pratique de cet art éphémère.

8 réponses
  1. Bourgeois Vinet Corinne
    Bourgeois Vinet Corinne says:

    Créatrice de belles choses tu fais émerger douceur et énergie, fraîcheur et chaleur, en tout terrain et toute météo !
    Merci Mireille pour la beauté de tes textes, je me régale de te lire : écrivaine « en herbe »
    Et les images sont si simplement magiques qu’on pourrait oublier le photographe … Donc oui merci également à Nicolas !
    Des grosses bises

    Répondre
    • Mireille DELCEY
      Mireille DELCEY says:

      Merci Corinne ! Tu as raison d’écrire de c’est magique. J’etais bouche bée devant la grandeur de ce spectacle naturel que Nicolas a su si bien capter ! Contente que mon texte t’ait plu. J’écris comme ça me vient et surtout avec beaucoup d’envie ! bises

      Répondre
  2. Jany
    Jany says:

    Merci à tous les 2 de nous faire partager-contagier votre émerveillement, merci de votre regard, de votre poésie et de ces très jolies photos. Grosses bises

    Répondre
    • Mireille DELCEY
      Mireille DELCEY says:

      Un grand merci Jany ! Tant mieux si le land art devient contagieux. Comment ne pas s’emerveiller devant de tels paysages et avoir envie de créer, malgré le froid qui fige les doigts… A bientôt ! Bises

      Répondre
    • Mireille DELCEY
      Mireille DELCEY says:

      Imagination et surtout aimer observer et se réjouir, avec beaucoup de gratitude, pour Dame Nature !
      Merci beaucoup pour ta fidélité ! Bises

      Répondre
  3. Sylvie LAVIEILLE
    Sylvie LAVIEILLE says:

    Courageuse
    Le plateau du Vercors est magnifique j’y vais tous les ans en juin pour le rassemblement européen de marche nordique.
    Bravo à tous les deux pour ce magnifique partage de belles photos.
    Je vous embrasse.
    Sylvie

    Répondre
    • Mireille DELCEY
      Mireille DELCEY says:

      Oh oui qu’il est magnifique ! et alors, en juin, avec les fleurs des montagnes, il doit être grandiose !
      Mais la Haute Loire n’est pas mal non plus…
      Nous avons un pays magnifique et la nature nous gâte, partout où l’on est, si on veut bien prendre un temps de pause pour l’observer ! Merci pour ta fidélité. Bises

      Répondre

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *