Remerciements

Marc, Maïté, vous avez fait naître en moi l’envie de créer avec les éléments naturels et d’ouvrir grand mes yeux pour observer mon environnement. Grâce vous, ils voient la nature comme une palette de couleurs, repérant les harmonies, les contrastes possibles. Ils scrutent les formes des cailloux, le mouvement de chaque tige, la couleur des baies…

En marchant en ville, mon regard est maintenant attiré par la moindre fleur fanée, la moindre gousse de glycine suspendue à la fin de l’automne. Il y a 3 ans seulement, je serais certainement passée devant tous ces trésors sans les apercevoir.

Un très grand merci pour toute l’énergie que vous me donnez et votre chaleur humaine !

nicole petrelliNicole, des heures de travail avec toi pour la création de mon site internet m’ont permis de découvrir ton talent, ta patience et ton écoute.

Tu es toujours de bon conseil et j’ai vraiment apprécié ton respect pour mes goûts et ta petite phrase qui revenait sans cesse : « ce site c’est le tien, ce qui est important c’est qu’il te plaise ». Cette approche d’ouverture à l’autre est si rare de nos jours !

C’est à toi que je dois ce site qui me ressemble.

Je t’en remercie sincèrement !

Nicolas, nous étions ensemble pour notre premier stage de land dans la Creuse. Tu aimes jouer avec les éléments naturels et le land art te plaît beaucoup, mais ta place préférée est derrière l’objectif. C’est à toi que je dois la quasi totalité des photos de ce site.

Tu as le coup d’œil, l’art de la prise de vue originale, parfois au prix de drôles de contorsions ! Quand je te vois faire de multiples réglages de cadrage, de luminosité, de profondeur de champ, je t’imagine tel un chef cuisinier qui marie les saveurs, dose les ingrédients : une véritable alchimie ! Merci de m’initier à la photographie. J’ai encore beaucoup à apprendre pour améliorer mes clichés en ton absence.

Tu sais transformer une œuvre très minimaliste, apparemment insignifiante, en quelque chose de merveilleux. Tu es aussi le sage qui m’alerte lorsqu’en plein hiver, je me lance dans la création d’un immense mandala à 14h : « Tu devrais reporter ton mandala à demain, dans 1 heure la lumière commencera à décliner et tes photos ne donneront rien ! ». Hou là là, comme je me sens frustrée ! Mais combien tu as raison !

Un merci encore plus fort que tous les autres : je suis souvent entourée de sceptiques qui ne voient pas l’intérêt de passer 4 heures à genoux à créer une œuvre totalement éphémère. Mais je sais que toi, tu me comprends, et chaque « Wouah, comme c’est chouette ! » me fait chaud au cœur. Merci mon époux, pour ton soutien sans faille !

Ta créatrice en herbe(s)